Qui m’aime me suive [24 fev. 1848 – II]

  • Quand? En fin d’après-midi le 24 février.
  • Où? À l’Hôtel de ville (4e arrondissement).
  • Avec qui? Lamartine et d’autres personnalités politiques, les citoyens insurgés, des gardes nationaux.
  • Pourquoi? Pour proclamer le Gouvernement Provisoire.

Continuer la lecture de « Qui m’aime me suive [24 fev. 1848 – II] »

[intermède] Couper la poire en deux

  • Quand? Après la fuite de Louis-Philippe datant du 24 février dans l’après-midi.
  • Où? Un peu partout en France.
  • Avec qui? Les citoyens insurgés.
  • Pourquoi? Pour retrouver Louis-Philippe.

Continuer la lecture de « [intermède] Couper la poire en deux »

Ah, ça ira, ça ira! [24 fév. 1848 – I]

  • Quand? Jeudi 24 février après-midi, aux alentours de 15h.
  • Où? Place de la Bastille.
  • Avec qui? Les citoyens insurgés.
  • Pourquoi? La crémation du trône royal.

Continuer la lecture de « Ah, ça ira, ça ira! [24 fév. 1848 – I] »

Vive le Quoi?! [23 fev. 1848]

  • Quand? Le mercredi 23 février au matin.
  • Où? En plein cœur de la capitale, dans un périmètre large autour de la rue Saint-Martin et de la rue du Temple (3e et 4e arrondissement).
  • Avec qui ? La Garde nationale. La garde municipale. Des citoyens.
  • Pourquoi? Pour “renverser tout un système”.

Continuer la lecture de « Vive le Quoi?! [23 fev. 1848] »

Toast story [le banquet du 22 fev. 1848]

*Toast: “Action de lever son verre en invitant à boire en l’honneur de quelqu’un, au succès d’une entreprise, au souvenir d’un événement, etc.” (Définition CNRTL)

  • Quand? Le mardi 22 février 1848; soit l’avant-dernier jour du règne de Louis-Philippe d’Orléans [monarchie de Juillet 1830-1848]. 
  • Où? Dans le XIIe arrondissement de Paris. Mais aussi un peu partout en France (50 banquets ont été organisés dans 28 départements français).
  • Avec qui? Des parlementaires de l’opposition républicaine et monarchique. Des citoyens. 
  • Pourquoi? Pour réclamer un élargissement du suffrage censitaire [le cens était alors fixé à 200 francs]. Mais aussi pour “la fin de la corruption”, “l’abolition de la misère par le travail” et “l’amélioration du sort des classes laborieuses”.

Continuer la lecture de « Toast story [le banquet du 22 fev. 1848] »